Grégocentrique

Un mec en slip c'est toujours marrant.

Grégocentrique est un site avec des grosses écritures orange, des BD, des photomontages absolument géniaux et un blog sans intérêt mêlant maladroitement introspection contemplative et volonté d’affirmation de ma personalité numérique.

La pochette verte avec les élastiques détendus

Catégories : ,

Je crois que je tiens un concept de billet facile qui ne me coûte pas trop cher en temps de production, l’idée étant de ressortir du matériel vieux de 17 ans.

Ouais alors en fait beaucoup de BD que vous voyez ici sont à peine commencées.

Oui parce que j’ai les noms, je sais que certains d’entre vous ont ri des histoires d’un gamin de 12 ans. Je leur propose donc une nouvelle aventure des super zéros.

J’en ai toujours fait des tomes

Pour vous situer un peu le contexte, les aventures des super zéros c‘était un peu à l‘époque l‘œuvre de ma vie, une grande saga aux multiples épisodes, aux trames scénaristiques complexes et aux intrigues machiavéliques. De cette âge d’or, je ne dispose plus aujourd’hui que du tome 1 que vous avez lu la dernière fois, du tome 6 que vous allez lire aujourd’hui et du tome 2, d‘époque et grossièrement dessiné (mais si rappelez-vous le tome 1 c‘était déjà une reprise). Je n’avais qu’un vague souvenir des tomes maquant jusqu‘à ce que je retrouve la liste de la collection dans la troisième de couverture du tome 6.

Ce que vous avez raté, bande d’ingrats

Voici les tomes que j’avais réalisé entre 198x et 1993 :

  • Tome 2 : Les super zéros à la plage. Date estimée : 1990. Les super zéros partent en vacances et doivent combattre un gigantesque monstre marin.
  • Tome 3 : Les super zéros font du karaté. Date estimée : 1990. Le seul dont je ne me souvenais absolument pas. En redécouvrant le titre je me suis remémoré batman en kimono se prenant des branlées sur un tatami.
  • Tome 4 : Tarzan. Date estimée : 1991 peut-être. J’avais souhaité introduire Tarzan dans l‘équipe. Ne me demandez pas pourquoi. Ils devaient combattre tous ensemble un méchant, peut-être King-Kong, Tchita ou Georges Marchais (quoique sur ce dernier j’ai un doute mais ça fait vachement d‘époque de le citer). À la fin la ville de New York avait installé des lianes un peu partout pour que Tarzan puisse rester. C‘était la folie. Les lianes.
  • Tome 5 : Le club des pabos. Date estimé : 1993. Une équipe de super vilains débarquent dans notre dimension et veulent faire je sais plus quoi. Ils bottent le cul des super-zéros mais la BD n’est pas terminée. J’ai juste le temps d’introduire Flash (le super-héros, pas le plugin), dont la série en live motion passait alors le mercredi après-midi.

Et le tome 6?

Oui, le voilà. Les recrutés qu’il s’appelle. À l‘époque j‘étais loin de me douter de l’existence du mot recrue.

Les amateurs de comics noteront quelques références, puisqu‘à l‘époque j‘étais plutôt à fond dans l’univers Marvel, n’hésitant pas à pomper allègrement personnages et formules toutes faites.

L’histoire est d’ailleurs directement inspirée d’un Strange spécial Origines que j’avais lu à l‘époque à propos des X-Babies, plongés dans la dimension médiatique de Mojo qui voulait en faire ses stars de Real-TV. L’occasion de découvrir Longshot et Dazzler, deux X-Men que je n’ai que trop peu côtoyés.

Pas de prédiction catastrophique cette fois-ci. Mais je vous rassure toutefois ; au fur et à mesure des 12 pages de la BD vous assisterez à quelques explosions, à une apparition d’Astérix, de Didier l’Embrouille, à l’intégration de trois nouveaux super zéros dans l‘équipe, et à la scène déstabilisante d’un personnage lisant la BD dans laquelle il se trouve, de quoi faire exploser les synapses de David Lindelof lui-même.

Pour découvrir tout ça, c’est ici : les Super Zéros tome 6 – les recrutés.

Et après?

Alors c’est vrai qu’on a l’impression sur la photo que dans ma pochette verte avec les élastiques détendus il y a plein de trésors. Malheureusement la plupart des BD sont à peine commencées, et beaucoup sont farcies de private jokes collégiennes. Je pense que je ferai quand même un petit medley, un jour, histoire de.

Commentaires vides de sens (8)

nicogiard

Le 19.05.2010 à 10h43 #

On sent bien l’inspiration du Collège Fou Fou Fou !

Grégo

Le 19.05.2010 à 10h53 #

Exact, j’avais oublié de le pointer. Petits corps et jambes qui bougent. \o/

Pierre

Le 21.05.2010 à 14h05 #

Rien que le jeu de mot au départ annonce la couleur ‘Marvel comiques’ … Ensuite les personnages dans la file d’attente sont impressionnants (quoique le dernier j’ai plusieurs doutes sur l’identité)

Lors de la scène de bagarre, Tarzan a un rôle assez particulier …

Lorsque Batman se prend un coup, il a une réplique qui était à quelques lettres le “Mais il est fou / MER IL ET FOU”, dommage, ca aurait été super visionnaire aussi …

j’ai adoré la course poursuite à la Benny Hill …

Enfin vraiment que du bon cette BD ;)

Grégo

Le 21.05.2010 à 14h19 #

“Morvel” Comiques. \o/

Et je me suis fait la même remarque sur le “Mais il est fou”.

cricriiiii

Le 02.06.2010 à 07h44 #

Salut cousin,
c’est amusant de revoir tes bd car à l’occasion de ton “grand jour”, j’ai raconté des souvenirs que j’avais de toi à mes enfants et surtout que lors de mes baby sitting de toi et ta soeur tu passais des heures à créer tes bd (pas compliqué le baby sitting !)

Grégo

Le 02.06.2010 à 19h03 #

Hé hé, comme tu vois j’ai fait un peu de spéléo et exhumé tout ça. Malheureusement je n’ai pas (encore?) tout retrouvé…

HVR

Le 16.06.2010 à 19h51 #

Si tu venais vider ta chambre, tu en trouverais certainement encore de vieilles BD!

Grégo

Le 16.06.2010 à 23h26 #

Non, je miserais plutôt sur la cave.

Paie ton commentaire

L'adresse email n'apparaîtra jamais sur le site et je ne m'en servirai que pour vous envoyer des photos de moi nu. Accessoirement, elle permet d'afficher votre gravatar.